Le Châshû, le porc braisé des râmen

Le Châshû, le porc braisé des râmen

Avec l’Ajitsuke Tamago (œuf mollet mariné), le porc Châshû est une garniture incontournable des bols de ramen !

 

– Cliquez sur l’image ci-dessus pour consulter les guides d’achats essentiels de la cuisine japonaise –

 

 

Qu’est-ce que le Châshû ?

Le Châshû est une variante Japonaise d’une recette chinoise de porc braisé, le Char Siu. Initialement composé de poudre de 5 épices, de sauce soja, de vin de riz, de sauce hoisin et de miel, son petit cousin japonais Châshû s’est débarrassé du superflu pour en faire un met au goût unique et simple à réaliser. La marinade ne contient que du saké de cuisine, de la sauce soja, du gingembre et des oignons verts. Normalement on ajoute du mirin, mais je trouve qu’il assèche un peu trop la viande, donc je n’en mets plus.

Il vous faudra un beau morceau de poitrine de porc d’environ 750g-1kg, que vous devrez rouler en rôti dans le sens de la longueur, la peau tournée vers l’extérieur.

 

Préambule

Avant de commencer, je vous propose de voir ou revoir comment ficeler correctement un rôti :

 

La recette

Imprimer la recette
5 de 3 votes

Le Châshû, le porc braisé des râmen

Avec l’œuf mollet mariné, le porc Châshû est une garniture incontournable des bols de ramen !
Temps de préparation20 min
Temps de cuisson1 h 30 min
Type de plat: Main Course
Cuisine: Japanese
Keyword: Chashu, porc, ramen
Portions: 10 personnes
Auteur: Jeff

Ingrédients

  • 16 CS de sauce soja
  • 16 CS de saké de cuisine
  • 450 ml d'eau
  • 1 bout de gingembre frais
  • 150 g de sucre
  • 1 branche de poireau ou 3 branches de cébettes
  • 2 gousses d'ail (OPTIONNEL)

Instructions

  • Tranchez le gingembre en lamelles
  • coupez grossièrement le poireau ou les cébettes
  • Dans une grande casserole, ajoutez deux cuillères à soupe d'huile et faites dorer le rôti de manière homogène
  • Dans une cocotte ou une grande casserole en fonte, ajoutez l'eau, le saké, la sauce soja, le gingembre, le sucre et le poireau (ou les cébettes) puis portez le mélange à ébullition.
  • A petit feu, ajoutez le rôti, couvrez le avec un couvercle plus petit, de manière à ce qu'il repose sur la viande.
  • Laissez mijoter au moins 1h30-2h en prenant bien soin de retourner le rôti toutes les 30 minutes.
  • Une fois cuit, coupez le feu et laissez refroidir 5 minutes.
  • Le rôti refroidi, transférez le dans un sac congélation avec la sauce restante, elle servira de marinade pour accentuer le goût.
  • Si vous avez préparé des œufs mollet pour ramen, ajoutez 8CC de marinade dans un sac congélation avec les œufs en chassant l'air pour qu'ils soient entièrement immergés. Laissez le rôti et les œufs mariner au moins une nuit au réfrigérateur.
  • Le lendemain, retirez la ficelle, puis coupez le rôti en tranches de 0.5cm, et les œufs en deux, dans le sens de la longueur.
  • Votre Châshû est prêt!
  • Astuce : Avant de servir, vous pouvez si vous le souhaitez griller légèrement la surface quelques secondes avec un chalumeau pour crèmes brulées

 



6 thoughts on “Le Châshû, le porc braisé des râmen”

  • Bonjour Thomas, merci pour votre commentaire 🙂 Pour réchauffer, il suffit simplement de les immerger dans le bouillon quelques minutes. Cependant, vous pouvez aussi faire griller un peu une des faces du châshû avant de dresser, c’est encore plus délicieux ! (poêle chaude ou chalumeau). Bonne soirée 🙂

  • 5 stars
    Merci pour la recette.
    Pouvez-vous indiquer comment réchauffer la viande et les oeufs avant se servir?

    Pour les oeufs j’avais lu 20 secondes dans l’eau de pâtes, mais la viande?
    merci

  • Bonjour PA, merci pour votre commentaire ! c’est étrange que la couenne durcisse, soit la viande n’est pas assez immergée, soit cela provient d’un morceau justement pas assez gras 😉
    Pour y remédier, vous pouvez utiliser un ” Otoshibuta ” (acheté dans le commerce ou confectionné par vous même avec un morceau circulaire d’aluminium percé de trous) ce qui va permettre d’avoir toujours le morceau immergé et de bien répartir la chaleur.
    Concernant votre seconde question, vous pouvez filtrer la sauce à froid puis l’utiliser pour confectionner des ajitsuke tamago, les œufs pour ramen, car la marinade est la même 🙂

    j’espere avoir répondu à vos intérogations, n’hésitez pas à me contacter sur instagram !

  • 5 stars
    Bonjour! Votre recette de viande est parfaite, extrêmement fondante, exactement comme au Japon!

    J’aurais juste 2 petites questions rapides::
    – Dans certaines recettes ils laissent la couenne (la peau très dure), personnellement je l’enlève, pour avoir essayé c’est beaucoup trop dur même après 2h de cuisson, vous la laissez?
    – Que peut-on faire de la marinade ensuite pour ne pas la gâcher? J’ai voulu en faire un bouillon, mais avec les 150g de sucre il est inutilisable tel quel pour des ramens.

    Merci beaucoup!!

  • Bonjour Pascale, merci pour votre commentaire 🙂 Pour le châshû aucun problème, il tient très bien la congélation 🙂 en revanche je n’ai jamais congelé de tamago, je ne voudrais pas vous donner de mauvais conseils (et j’ai bien peur que cela détruise complètement la texture confiturée du jaune). Bonne semaine 🙂

  • 5 stars
    Bonjour! Peut-on congeler des tranches de ce porc pour future utilisation? Et les oeufs?
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating