Les Ustensiles Japonais Indispensables pour Préparer des Plats Traditionnels à la Maison

Les Ustensiles Japonais Indispensables pour Préparer des Plats Traditionnels à la Maison

Table des matières

Les ustensiles japonais indispensables pour cuisiner chez soi

Salut les amis, vous rêvez de réaliser chez vous les merveilles culinaires du Japon, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Pas de panique, je suis là pour vous guider ! Comme vous le savez sûrement, la cuisine japonaise a ses petits secrets bien à elle. Des ustensiles spécifiques sont indispensables pour reproduire à la perfection ces mets raffinés. Après mon article 40 ingrédients japonais essentiels pour une cuisine authentique , voici les ustensiles japonais indispensables pour cuisiner des plats traditionnels chez vous.

Dans cet article, je vais vous dévoiler tous mes essentiels pour une immersion réussie dans les traditions culinaires du Japon. Que vous ayez envie de vous lancer dans la préparation des makis vinaigrés ou de succulents ramens maison, de délicieuses brochettes yakitori ou d’un frais chirashi zushi, ces ustensiles seront vos plus précieux alliés.

Prêt à vous laisser guider ? Ensemble, nous allons donner vie aux saveurs authentiques de cette cuisine d’exception !

 

Découvrez plus de délicieuses recettes japonaises exclusives sur mon compte Instagram. Je partage régulièrement des inspirations culinaires, des conseils et astuces, ainsi que des aperçus de mes nouvelles créations. Rejoignez-moi pour une immersion dans les saveurs authentiques du Japon!

Cet article peut contenir des liens affiliés. En tant que partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises.

ustensiles japonais,ustensiles,cuisine japonaise,couteau japonais

– Cliquez sur l’image ci-dessus pour consulter les guides d’achats essentiels de la cuisine japonaise –

Les couteaux tranchants

Au cœur de la cuisine Japonaise, on retrouve des couteaux spécialisés forgés avec précision. Le deba bocho, couteau de cuisine robuste, permet de découper le poisson et la viande. L’usuba bocho et le nakiri bocho, fins et affûtés, sont parfaits pour trancher les légumes. Le yanagi ba, très long et mince, est le couteau idéal pour trancher sashimis et poissons crus. Le santoku polyvalent et le oroshi hocho à râper complètent l’équipement de base.

Les marmites et poêles traditionnelles

Certaines marmites ont des formes et matériaux spécifiques. Le donabe en terre cuite sert à mijoter et braiser les plats. La tetsunabe en fonte est utilisée pour le sukiyaki. La makiyakinabe, poêle rectangulaire, permet de préparer la fameuse omelette roulée. Une poêle à takoyaki aux creux arrondis est parfaite pour les boulettes de poulpe tandis qu’un suihanki ou cuiseur à riz électrique est indispensable.

Les ustensiles japonais de préparation

Un hangiri, grand bol en bois, et un makisu, tapis en bambou, sont les outils clés pour préparer le riz à sushi. La shamoji en bois sert à remuer le riz. Les longues saibashi ressemblant à des baguettes permettent de cuisiner sans se brûler. Le suribachi et surikogi en céramique broyent les graines. L’oroshigane râpe gingembre et radis. Une écumoire, un filtre à miso et un panier à égoutter sont également pratiques.

La vaisselle dédiée

Pour servir les plats, on utilise des bols à ramen pour les soupes de nouilles, des bols à riz spécifiques et de petits bols à tremper. Le set à saké en céramique ou laqué est essentiel. Les jubako, boîtes laquées superposées, servent au service tandis que les bento permettent d’emporter son repas.

Avec ces ustensiles japonais traditionnels variés, on dispose de l’équipement complet pour mijoter, griller, confectionner sushis et sashimis maison ou simplement déguster un bol de riz exquis comme au Japon.

 


 

Voici donc, une liste ordonnée des ustensiles japonais de cuisine japonais indispensables pour préparer des plats traditionnels à la maison :

Ustensiles Japonais : Un vrai Couteau

L’utilisation de véritables couteaux japonais est cruciale dans la cuisine japonaise pour plusieurs raisons :

La précision de la découpe est primordiale dans la cuisine japonaise, en particulier pour les plats comme le sashimi où la finesse des tranches est essentielle. Les couteaux japonais, avec leurs lames extrêmement aiguisées en acier à haute teneur en carbone, permettent des coupes d’une précision chirurgicale. Comme l’explique le chef Matthieu Dupuis Baumal, « Ils coupent avec une précision chirurgicale et leur manche et la prise en main offrent une aisance et une fluidité de geste inégalées. »

La cuisine japonaise requiert souvent des couteaux spécialisés pour différentes tâches comme :
– Le yanagiba pour trancher finement les sashimis
– Le deba pour fileter les poissons
– Le nakiri pour découper rapidement les légumes

Les couteaux japonais sont conçus ergonomiquement, avec un manche en forme de D procurant un confort et un bon équilibre en main, facilitant les gestes précis.

Au-delà de leur fonctionnalité, les couteaux japonais sont aussi appréciés pour leur esthétique soignée, combinant la brillance de la lame et la sobriété du manche en bois précieux, faisant d’eux de véritables œuvres d’art.

Leur fabrication selon des techniques ancestrales, similaires à celles des sabres de samouraïs, leur confère une durabilité exceptionnelle pouvant se transmettre sur des générations.

Pour tout savoir sur les couteaux japonais, je vous invite à consulter mon guide en cliquant ici

 

Santoku : Couteau de chef à usage général

Un couteau Santoku
Un couteau Santoku

 

Le couteau santoku est considéré comme l’équivalent japonais du couteau de chef occidental, c’est-à-dire un couteau polyvalent à usage général.

Voici les principales caractéristiques du santoku :

Lame

– Lame plus courte que le couteau de chef, généralement entre 16 et 20 cm.
– Lame légèrement courbée avec un tranchant droit et une pointe arrondie.
– Largeur de la lame presque uniforme sur toute sa longueur.

Utilisation

– Polyvalent, peut être utilisé pour préparer viandes, légumes et poissons.
– Particulièrement adapté pour les découpes fines de légumes et le hachage d’herbes aromatiques grâce à sa lame courbée.
– Angle d’affûtage plus aigu (15°) que les couteaux occidentaux (20°), permettant des coupes plus nettes.

Technique de coupe

– Mouvement de coupe droit, de haut en bas, sans balancer la lame.
– La pointe de la lame ne touche pas la planche à découper, le couteau reste parallèle.
– Le mouvement de balancier n’est utilisé que pour hacher les condiments.

Le santoku est donc un excellent choix comme couteau polyvalent, offrant une grande maniabilité et précision pour diverses tâches de découpe, tout en apportant la finesse et la netteté caractéristiques des couteaux japonais.

 

Acheter en ligne :

Kai DM-0781EU67 Jeu de 5 Couteaux 6710P, 6715U, 6716S, 6720C, 6723L avec Une Sacoche

TOJIRO DP Couteau japonais professionnel 3 couches SANTOKU

Couteau Santoku 16,5 cm Tojiro Nahira

Tojiro Santoku with Bolster 170mm F-507 by Tojiro 37 couches

Tojiro F-517

KAI DM-0718

 

 

Gyuto, l’autre couteau du chef

Un couteau japonais Gyuto
Un couteau japonais Gyuto

Le gyuto est le couteau de chef japonais, l’équivalent du couteau de chef occidental. C’est un couteau polyvalent utilisé pour diverses tâches en cuisine.

Caractéristiques du gyuto

– Lame légèrement incurvée et tranchante des deux côtés
– Généralement entre 18 et 30 cm de longueur
– Pointe effilée permettant de trancher et d’émincer facilement
– Acier au carbone ou acier inoxydable de haute qualité pour une grande tranchant

 

Utilisation du gyuto

Le gyuto est un couteau polyvalent parfait pour :

– Trancher la viande, le poisson et les légumes
– Hacher les herbes et les épices
– Émincer finement les aliments

Il associe les avantages d’un couteau de chef occidental et d’un couteau asiatique, offrant à la fois puissance et précision de coupe.

 

Acheter en ligne :

Tojiro Couteau de Cuisine Japonais Chef DP Série 21cm FU-808 Fabriqué au Japon

KOTAI Couteau de cuisine GYUTO

MITSUMOTO SAKARI 22 cm Couteau Japonais Gyuto, Couteau de Cuisine AUS-10 en Acier Damas de Qualité Supérieur

 

 

Deba bocho : Couteau de cuisine pour découper le poisson et la viande en filets

Un couteau japonais Deba bocho
Un couteau japonais Deba bocho

Le deba bocho est un couteau de cuisine japonais spécialement conçu pour découper le poisson et la viande en filets. Voici ses principales caractéristiques et utilisations :

– Lame épaisse et lourde de 11 à 23 cm de longueur, avec une pointe effilée
– Partie avant de la lame idéale pour lever les filets de poissons entiers
– Partie arrière de la lame utilisée pour casser les carapaces de crustacés ou briser de petits os
– Lame asymétrique avec un biseau unilatéral, généralement conçue pour les droitiers
– Peut remplacer un couteau à émincer grâce à sa lame rigide et épaisse
– Utilisé à l’origine pour travailler le poisson, mais aussi efficace pour hacher de la viande à la main ou réaliser un tartare
– Convient également pour couper des légumes fermes

Le deba bocho est donc un couteau polyvalent, principalement utilisé dans la cuisine japonaise pour la découpe précise du poisson et de la viande en filets ou pour d’autres tâches nécessitant une lame robuste et tranchante.

 

Acheter en ligne :

Kai Sho deba shun Pro/vG – 0003 Couteau

 

 

Usuba bocho : Couteau à légumes pour couper les légumes en tranches

Un couteau japonais Usuba bocho
Un couteau japonais Usuba bocho

Un couteau usuba est un couteau de cuisine japonais spécialement conçu pour couper les légumes en tranches fines. Voici les principales caractéristiques de l’usuba :

Lame rectangulaire et fine
L’usuba possède une lame rectangulaire et très fine, idéale pour trancher finement les légumes sans les écraser. La lame est généralement affûtée au burin (un seul biseau) pour une coupe nette et précise.

Pointe carrée ou arrondie
La pointe de la lame peut être carrée (kakugata usuba) ou semi-circulaire (kamagata usuba), selon le type de légumes à couper. La pointe carrée convient mieux pour les légumes durs comme les carottes, tandis que la pointe arrondie est adaptée aux légumes plus tendres.

Manche japonais traditionnel
L’usuba est équipé d’un manche japonais classique en bois, bambou ou plastique, qui prolonge la lame dans un angle droit pour faciliter la coupe en tranches.

Longueur de 165 à 210 mm
La longueur standard d’un usuba varie généralement entre 165 mm et 210 mm, selon les préférences de l’utilisateur.

En résumé, avec sa lame fine et rectangulaire, sa pointe adaptée et son manche traditionnel, l’usuba est le couteau idéal pour trancher finement et avec précision tous types de légumes dans la cuisine japonaise.

 

Acheter en ligne :

Kuro kinmochi Hocho

 

Nakiri bocho : Couteau à légumes

Un couteau japonais Nakiri Bocho
Un couteau japonais Nakiri Bocho

Le nakiri bocho, également appelé simplement nakiri, est un couteau de cuisine japonais spécialement conçu pour la découpe des légumes.

Voici ses principales caractéristiques :

Forme de la lame

– Lame rectangulaire et haute, avec une pointe arrondie
– Tranchant droit et lame sans courbure
– Longueur typique de 16-18 cm

Utilisation

– Permet une découpe verticale rapide et précise des légumes
– Idéal pour émincer, trancher et tailler les légumes de manière efficace
– La forme droite évite que la main tenant le manche ne tape sur la planche à découper

Origine

– Couteau traditionnel de la cuisine japonaise, historiquement végétarienne
– Fabriqué selon les techniques ancestrales de coutellerie japonaise, souvent dans la région de Seki

Le nakiri se distingue du couteau chef japonais (gyuto ou bunka) par sa lame plus haute et rectangulaire, dédiée spécifiquement aux légumes. C’est un outil indispensable dans une cuisine japonaise pour préparer rapidement et proprement les légumes.

 

Acheter en ligne :

Tojiro Couteau Nakiri – Série Damas en 37 couches – 165 mm

Miyabi 4000 FC Nakiri Couteau de cuisine japonais 170 mm

Global G5, acier inoxydable, 18cm de longueur

 

A retenir : Les couteaux usuba et nakiri sont-ils les mêmes ?

Non, les couteaux usuba et nakiri ne sont pas les mêmes. Voici les principales différences entre ces deux types de couteaux japonais:

Usuba

– Lame simple tranchant (un seul côté affûté)
– Profil rectiligne et très fin
– Utilisé pour faire des lamelles ultra-fines et continues de légumes, des découpes en julienne, etc. 
– Plus spécialisé et exigeant techniquement pour des découpes précises 

Nakiri

– Lame à double tranchant (les deux côtés sont affûtés)
– Profil plutôt plat ou légèrement courbé
– Sert principalement à couper des légumes volumineux de manière générale
– Moins spécialisé que l’usuba, peut s’utiliser comme un santoku
– Considéré comme un couteau domestique plutôt rustique au Japon

Donc si l’usuba est un couteau très fin et spécialisé pour des découpes délicates, le nakiri est un couteau plus polyvalent pour la coupe générale des légumes, avec une lame à double tranchant.

 

Yanagiba : Long couteau à trancher pour les sashimis

Un couteau japonais Yanagiba
Un couteau japonais Yanagiba

Le Yanagiba, également appelé couteau à sashimi, est un long couteau japonais spécialement conçu pour trancher de grandes pièces de poisson afin de préparer des sashimis.

Caractéristiques du Yanagiba

– Lame longue (généralement entre 210 et 300 mm), mince et effilée, aiguisée d’un seul côté (le côté droit)
– Forme évoquant une feuille de saule ou d’iris, d’où son nom Yanagiba (feuille de saule) ou Shobu (iris)
– Permet des coupes nettes sans abîmer les fibres fragiles du poisson, préservant ainsi la saveur et la texture
– Couteau très répandu dans les restaurants japonais pour la préparation des sashimis

Choix d’un Yanagiba

– Pour les professionnels, une longueur de 270 à 300 mm est recommandée pour faciliter les longues coupes
– Pour les cuisiniers amateurs, une longueur de 210 à 240 mm est conseillée, les lames plus longues étant peu pratiques dans une cuisine domestique
– Disponible en acier au carbone (tranchant exceptionnel mais nécessite plus d’entretien) ou en acier inoxydable comme le Silver Steel #3 (Ginsan), plus résistant à la rouille

Il existe d’autres couteaux similaires au Yanagiba, comme le Takobiki et le Fugibiki, avec quelques différences de forme, taille et poids selon les préférences des chefs.

 

Acheter en ligne :

Kai MGR.210.Y Couteau Yanagiba

Global – G-14 – Couteau à Yanagi/Sashimi – 30 cm

 


Ustensiles Japonais : Marmites et casseroles

Donabe : Pot en terre cuite épais pour faire mijoter et braiser

Un Donabe, Pot en terre cuite épais pour faire mijoter et braiser
Un Donabe, Pot en terre cuite épais pour faire mijoter et braiser

Un donabe est un pot en terre cuite épais d’origine japonaise, conçu pour mijoter et braiser les aliments. Voici quelques caractéristiques clés du donabe :

– Fabriqué en argile réfractaire épaisse, il conserve et diffuse lentement la chaleur pour une cuisson lente et uniforme.

– Son couvercle en terre cuite permet de garder l’humidité à l’intérieur pour des plats mijotés et braisés juteux.

– Sa forme ventrue et son fond épais sont idéaux pour saisir les aliments avant de les faire mijoter.

– Certains donabes sont recouverts d’une glaçure naturelle à l’intérieur, tandis que d’autres nécessitent un « shikakebi » – une préparation de riz cuit pour créer un revêtement protecteur avant utilisation.

– Ils sont souvent utilisés pour préparer des plats mijotés comme le sukiyaki, le nabemono (hot pot), le rizotto et les ragoûts.

En résumé, le donabe est un ustensile japonais de cuisson traditionnel japonais parfaitement adapté pour faire mijoter et braiser lentement les aliments grâce à sa conception en terre cuite épaisse et ventrue.

 

Acheter en ligne :

L&WB Donabe Céramique 1L (existe aussi en 2 et 3 litres)

Ginpo Kikka Donabe

Donabe 1.8L

 

Tetsubin : Théière en fonte pour le thé

Une photo de Tetsubin, la théière japonaise
Une photo de Tetsubin, la théière japonaise

Une Tetsubin est une bouilloire japonaise traditionnelle en fonte non émaillée, utilisée spécifiquement pour faire bouillir l’eau lors de la cérémonie du thé (Cha No Yu).

Caractéristiques clés

– Fabriquée entièrement en fonte de fer sans revêtement émaillé à l’intérieur.
– Conçue pour faire bouillir l’eau uniquement, pas pour infuser le thé directement.
– Munie d’un bec verseur, d’un couvercle et d’une poignée traversante.
– Souvent décorée de motifs en relief sur l’extérieur.
– Tailles et formes variées, certaines de forme inhabituelle prisées des collectionneurs.

Distinction d’avec les théières en fonte émaillées

Une théière en fonte émaillée à l’intérieur n’est pas considérée comme une véritable Tetsubin. Au Japon, on l’appelle Tetsu Kyusu ou Kyusu Tetsubin, ce qui signifie « théière en fer ».

Ces théières émaillées servent à infuser et conserver la chaleur du thé, mais ne peuvent pas être utilisées pour faire bouillir l’eau directement comme la Tetsubin traditionnelle.

La Tetsubin incarne l’esprit de la cérémonie du thé japonaise et est conçue pour durer toute une vie. Son origine remonte probablement au 17ème siècle avec l’introduction du sencha (thé vert infusé) au Japon.

 

Acheter en ligne :

Tetsubin 800ml

Tetsubin 1000ml

 

Tetsu nabe : Marmite en fonte, couramment utilisée pour le sukiyaki

Tetsu nabe
Tetsu nabe

Le tetsu nabe, ou marmite en fonte, est effectivement couramment utilisé pour préparer le sukiyaki, un plat japonais de fondue de bœuf. Voici quelques détails sur cette marmite traditionnelle :

Le tetsu nabe est une marmite en fonte d’origine japonaise, avec un couvercle en bois ou en fonte. Sa forme ronde et peu profonde avec des parois épaisses permet une répartition uniforme de la chaleur, idéale pour faire mijoter les ingrédients du sukiyaki.

Sa conception robuste en fonte émaillée la rend résistante et durable. Le couvercle en bois aide à conserver les saveurs et l’humidité pendant la cuisson lente.

Le tetsu nabe est placé au centre de la table, sur un réchaud, permettant à chaque convive de cuisiner les fines tranches de bœuf et les légumes directement dans le bouillon sucré-salé (la sauce sukiyaki no tare diluée).

Avec ses poignées en bois ou en métal, le tetsunabe est facilement transportable, ce qui en fait un des ustensiles japonais idéal pour les pique-niques et les repas conviviaux autour du sukiyaki.

 

Acheter en ligne :

Tetsu nabe DELURA

Tetsu nabe 26cm

Tetsu nabe 30cm

 

Makiyakinabe : Poêle rectangulaire pour la préparation de tamagoyaki (omelette roulée)

Makiyakinabe, la poêle pour tamagoyaki (omelette japonaise)
Makiyakinabe, la poêle pour tamagoyaki (omelette japonaise)

La makiyakinabe est une poêle rectangulaire spécifiquement conçue pour la préparation du tamagoyaki, l’omelette roulée japonaise.

Voici quelques points clés sur cet ustensile traditionnel :

Forme rectangulaire

La forme rectangulaire de la makiyakinabe facilite le roulement de l’omelette en fines couches superposées, créant ainsi la texture et l’apparence caractéristiques du tamagoyaki.

Bords hauts

Les bords hauts de la poêle permettent de soulever et rouler facilement chaque couche d’omelette sans risquer de les briser ou de les déformer.

Matériau

Traditionnellement, la makiyakinabe est fabriquée en cuivre ou en fonte, deux matériaux qui répartissent uniformément la chaleur pour une cuisson homogène de l’omelette.

Taille

Les makiyakinabe sont généralement de petite taille, avec des dimensions d’environ 15-20 cm de long et 5-8 cm de large, adaptées à la préparation de portions individuelles de tamagoyaki.

Bien que l’utilisation d’une makiyakinabe soit considérée comme la méthode traditionnelle, il est possible d’utiliser une poêle carrée ou ronde pour préparer le tamagoyaki à la maison, tout en veillant à reproduire les gestes de roulement caractéristiques.

La recette de la tamagoyaki (omelette japonaise) est ici

Acheter en ligne

IBILI – Poêle pour tamagoyaki Inducta, 15 x 18 cm

 

Poêle à takoyaki : Poêle moulée pour la préparation des takoyaki (boules de pouple)

Poêle à takoyaki
Poêle à takoyaki

Une poêle à takoyaki est une poêle spéciale munie de demi-sphères creuses pour cuire les takoyaki, ces boulettes de pâte frites fourrées de poulpe, gingembre, oignons verts et sauce takoyaki. Les poêles proposées ont généralement entre 14 et 24 moules hémisphériques.

Les modèles les plus populaires sont :

– Les poêles en fonte d’aluminium avec revêtement antiadhésif, compatibles avec tous les types de feux dont l’induction. Elles permettent une cuisson uniforme et un retournement facile des takoyaki.

– Les poêles électriques avec thermostat, idéales pour une utilisation sur un plan de travail. Certaines ont un système de rotation automatique des moules.

– Les poêles en fonte émaillée traditionnelles, à utiliser sur un feu à gaz ou électrique. Elles nécessitent un peu plus d’habitude pour retourner les takoyaki.

La taille des moules varie de 2,5 à 3,5 cm de diamètre selon les modèles. Un revêtement antiadhésif facilite le démoulage des takoyaki après cuisson.

La recette des Takoyaki est ici

Acheter en ligne

poêle à takoyaki 14 trous

Découvrez toutes les façons de cuire les Takoyaki sur mon article dédié en cliquant ici

 

Suihanki/Cuiseur à riz : Cuiseur de riz électrique

Suihanki le cuiseur à riz japonais
Suihanki le cuiseur à riz japonais

Les cuiseurs à riz japonais sont réputés pour leur polyvalence. Voici quelques points clés sur leur polyvalence :

– Ils ne servent pas seulement à cuire du riz, mais font aussi office de cuiseur vapeur pour les légumes et la viande, de marmite pour les soupes, et même de four à pain.

– De nombreux modèles japonais offrent plusieurs modes de cuisson spécialisés au-delà de la simple cuisson du riz, comme la cuisson à la vapeur, le maintien au chaud, la préparation de porridge, etc.

– Leur grande capacité permet de préparer de plus grandes quantités pour toute la famille ou des événements.

– Les modèles haut de gamme intègrent des technologies avancées comme des écrans tactiles, une diffusion uniforme de la chaleur, et des revêtements anti-adhésifs pour faciliter le nettoyage.

– Leur polyvalence en fait des appareils incontournables dans les cuisines japonaises, souvent utilisés plusieurs fois par jour pour diverses préparations.

En somme, les cuiseurs à riz japonais sont conçus comme de véritables machines à vapeur et fours multifonctions, allant bien au-delà de la simple cuisson du riz, ce qui en fait des appareils très polyvalents dans une cuisine.

 

Les avantages des cuiseurs à riz japonais pour les familles

Les cuiseurs à riz japonais avancés offrent des avantages particulièrement appréciables pour les familles soucieuses de leur alimentation.

Leur précision de cuisson préserve mieux les nutriments du riz et des ingrédients, contribuant ainsi à une alimentation plus saine pour les enfants en pleine croissance.

Ces appareils disposent souvent de fonctions de minuterie et de maintien au chaud, permettant aux parents occupés de préparer les repas à l’avance et de les servir au moment opportun, sans compromettre la qualité ou la sécurité alimentaire.

De plus, leurs systèmes de sécurité renforcés, comme l’arrêt automatique et les parois extérieures qui restent froides au toucher, en font des appareils sûrs à utiliser même dans une cuisine familiale animée.

Certains modèles proposent même des programmes spéciaux pour la préparation de bouillies pour bébés ou de plats adaptés aux différents âges, facilitant ainsi la diversification alimentaire.

En somme, un cuiseur à riz japonais devient rapidement un allié précieux pour les familles, alliant praticité, sécurité et nutrition optimale.

 

Acheter en ligne

Zojirushi, la rolls des cuiseurs à riz

Modèle Sakura de chez Yum Asia

 

Ustensiles Japonais

Hangiri : Cuve en bois pour préparer et refroidir le riz à sushi

Hangiri pour le riz japonais
Hangiri pour le riz japonais

Un hangiri est un bol en bois utilisé pour préparer et refroidir le riz à sushi. Il permet de mélanger et d’aérer le riz après la cuisson afin d’obtenir la texture et la température idéales pour confectionner les sushis.

Caractéristiques

– Forme cylindrique en bois massif
– Dimensions courantes : 32,5 cm de diamètre x 9 cm de hauteur
– Parois légèrement incurvées pour faciliter le mélange
– Bois naturel et non traité, généralement en cyprès hinoki

Utilisation

1. Après la cuisson, le riz chaud est transféré dans le hangiri.
2. Une cuillère en bois plate (shamoji) sert à remuer et aérer le riz.
3. Le mouvement circulaire permet au riz de refroidir uniformément.
4. Le riz est ensuite assaisonné avec du vinaigre de riz sucré.
5. Le hangiri conserve le riz à la bonne température pour la préparation des sushis.

Les hangiri sont essentiels dans la cuisine japonaise traditionnelle et les restaurants de sushis. Leur forme et leur matériau en bois facilitent le refroidissement et le mélange délicat du riz à sushi.

Un hangiri est un bol en bois utilisé pour préparer et refroidir le riz à sushi. Il permet de mélanger et d’aérer le riz après la cuisson afin d’obtenir la texture et la température idéales pour confectionner les sushis.

Caractéristiques

– Forme cylindrique en bois massif
– Dimensions courantes : 32,5 cm de diamètre x 9 cm de hauteur
– Parois légèrement incurvées pour faciliter le mélange
– Bois naturel et non traité, généralement en cyprès hinoki

Utilisation

1. Après la cuisson, le riz chaud est transféré dans le hangiri.
2. Une cuillère en bois plate (shamoji) sert à remuer et aérer le riz.
3. Le mouvement circulaire permet au riz de refroidir uniformément.
4. Le riz est ensuite assaisonné avec du vinaigre de riz sucré.
5. Le hangiri conserve le riz à la bonne température pour la préparation des sushis.

Les hangiri sont essentiels dans la cuisine japonaise traditionnelle et les restaurants de sushis. Leur forme et leur matériau en bois facilitent le refroidissement et le mélange délicat du riz à sushi.

 

Acheter en ligne

Hangiri 30cm

 

Makisu : Tapis en bambou pour rouler les sushis

Makisu une natte pour makis
Makisu une natte pour makis

Un makisu, également appelé tapis ou natte à sushi, est un tapis en bambou tressé utilisé pour rouler et confectionner les sushis, notamment les makis.

Caractéristiques

– Fabriqué en fines lamelles de bambou tressées, offrant une surface lisse et antidérapante.
– Dimensions courantes : 24 cm x 24 cm ou 27 cm x 27 cm.
– Léger, portable et facile d’entretien.
– Permet de rouler uniformément les makis et autres sushis roulés.

Utilisation

1. Placer une feuille d’algue nori sur le makisu.
2. Déposer le riz à sushi et les garnitures sur la moitié inférieure de la feuille.
3. Soulever le bord proche du makisu et rouler fermement en serrant avec le tapis.
4. Une fois roulé, humidifier légèrement le makisu pour faciliter le démoulage.

Le makisu est un ustensiles japonais indispensable pour confectionner des sushis maison de qualité professionnelle. Son utilisation demande un peu de pratique mais permet d’obtenir des makis parfaitement roulés et serrés.

 

Acheter en ligne

Natte en bambou naturel

 

Shamoji : Palette en bois pour manipuler le riz

Shamoji spatule pour le riz
Shamoji spatule pour le riz

Un shamoji est une palette en bois traditionnelle japonaise utilisée pour mélanger et servir le riz cuit. Elle a une forme ovale allongée avec un manche arrondi pour une prise en main confortable.

Caractéristiques

– Fabriquée en bois naturel comme le bois de châtaignier, de bambou ou d’érable
– Longueur typique d’environ 20-30 cm
– Forme ergonomique avec un manche lisse et un bol creux pour bien saisir le riz
– Utilisée pour remuer délicatement le riz pendant la cuisson et le servir
– Objet traditionnel faisant partie de la culture culinaire japonaise

Avantages

– Le bois naturel est durable, résistant à la chaleur et facile à nettoyer
– La forme arrondie évite d’écraser ou d’endommager les grains de riz
– Outil polyvalent pour diverses tâches liées à la préparation du riz
– Objet artisanal de qualité supérieure, souvent fabriqué à la main

Le shamoji est un des ustensiles japonais de cuisine indispensable dans les foyers japonais pour manipuler le riz, aliment de base incontournable. Son design ergonomique et ses matériaux naturels en font un objet à la fois fonctionnel et esthétique.

 

Acheter en ligne

Shamoji

 

Saibashi : Longues baguettes de cuisine

Saibashi les longues baguettes de cuisine
Saibashi les longues baguettes de cuisine

Les saibashi sont de longues baguettes de cuisine utilisées dans la cuisine japonaise. Elles mesurent généralement environ 33 cm de long[1][2][5] et sont fabriquées en bois[2][5]. Les saibashi sont spécialement conçues pour remuer, mélanger et retourner les aliments lors de la cuisson, en particulier pour les plats frits comme le tempura[4]. Leur longueur permet de manipuler les aliments en toute sécurité lorsqu’ils sont chauds ou huileux.

Contrairement aux baguettes à manger classiques, les saibashi sont plus épaisses, plus longues et souvent légèrement courbées pour une meilleure prise en main lors de la cuisson[1][3]. Elles sont un outil de cuisine indispensable dans les cuisines japonaises, à la fois pour les professionnels et les cuisiniers amateurs.

 

Acheter en ligne

Saibashi

 

Suribachi et surikogi : Mortier et pilon en céramique pour le broyage

Suribachi et surikogi (mortier et pilon japonais)
Suribachi et surikogi (mortier et pilon japonais)

Un suribachi est un mortier en céramique traditionnel japonais, et un surikogi est son pilon assorti. Ils sont utilisés pour broyer et écraser des ingrédients comme les épices, les herbes, les graines de sésame et le wasabi.

Caractéristiques

– Le suribachi a une forme de bol avec des rainures intérieures pour faciliter le broyage.
– Le surikogi est un pilon en bois ou en céramique avec une extrémité arrondie pour écraser les ingrédients contre les parois du mortier.
– Fabriqués en céramique robuste et durable, souvent avec un fini mat naturel.
– Disponibles en différentes tailles selon les besoins.

Utilisation

– Idéal pour préparer des pâtes, des sauces, des marinades et des condiments frais.
– Permet un broyage fin et homogène grâce au mouvement circulaire du pilon contre les rainures.
– Populaire dans la cuisine japonaise pour le wasabi frais, mais polyvalent pour diverses épices et ingrédients.

L’ensemble suribachi et surikogi offre une méthode traditionnelle et efficace pour broyer finement les ingrédients, apportant saveurs et arômes intenses aux plats.

 

Acheter en ligne

Suribachi et surikogi

 

Oroshigane : Râpes pour râper le gingembre, le daikon, etc.

Oroshigane Râpes pour râper le gingembre, le daikon, etc.
Oroshigane Râpes pour râper le gingembre, le daikon, etc.

Les oroshigane sont de petites râpes en acier inoxydable originaires du Japon, conçues pour râper finement le gingembre, le daikon (radis japonais), le wasabi, les agrumes et d’autres ingrédients. Voici quelques points clés sur ces râpes :

– Elles sont fabriquées par des artisans spécialisés dans la ville de Tsubame, réputée pour sa production d’acier inoxydable de qualité supérieure.

– Leur petite taille et leur design ergonomique les rendent faciles à utiliser pour râper de petites quantités d’ingrédients frais comme le gingembre, l’ail, le raifort ou pour zester les agrumes.

– Elles sont disponibles dans différents motifs décoratifs gravés sur l’acier, alliant fonctionnalité et esthétique.

– Il est recommandé d’utiliser un grattoir en bambou pour récupérer les particules râpées sur l’oroshigane.

– Des versions en cuivre sont également proposées par certains artisans, avec des motifs gravés comme une grue par exemple.

– On peut les trouver à l’unité ou en set de 2-3 râpes de tailles différentes.

Les oroshigane sont donc des ustensiles japonais de cuisine traditionnels japonais polyvalents et joliment décorés, parfaits pour râper finement les ingrédients frais.

 

Acheter en ligne

Oroshigane

 

Kushi : Brochettes pour yakitori et autres grillades

Kushi pics à brochettes
Kushi pics à brochettes

Les kushi sont de petites brochettes en bambou utilisées pour préparer les yakitori (brochettes de poulet grillées) et d’autres types de grillades japonaises comme le kushiyaki (brochettes de viande grillées). Voici les points clés concernant les kushi :

– Elles sont faites de fines tiges de bambou taillées en brochettes d’environ 15-20 cm de long.

– On y enfile différents ingrédients comme du poulet, du porc, du boeuf, des légumes, des champignons, etc. avant de les faire griller.

– Les kushi permettent de préparer une grande variété de brochettes grillées, au-delà des yakitori classiques au poulet, comme les yakiton (brochettes de porc), les tsukune (boulettes de poulet), les négima (oignons nouveaux et viande), etc.

– Elles sont indispensables dans les izakaya (bistrots japonais), les yakitori-ya (restaurants spécialisés) et les yatai (échoppes de rue) pour servir ces en-cas grillés, souvent accompagnés d’une bière.

– On trouve facilement ces brochettes en bambou dans les supermarchés asiatiques, généralement vendues par sachets.

Les kushi font donc parti des ustensiles japonais de base pour réaliser les différentes spécialités de brochettes grillées, emblématiques de la cuisine de rue et des izakaya au Japon.

 

Acheter en ligne

Kushi : Brochettes pour yakitori

 

Ami jakushi : Écumoire à mailles pour retirer l’écume des bouillons

Ami jakushi Écumoire à mailles pour retirer l'écume des bouillons
Ami jakushi Écumoire à mailles pour retirer l’écume des bouillons

Une écumoire à mailles est un des ustensiles japonais de cuisine indispensable pour retirer l’écume qui se forme à la surface des bouillons pendant la cuisson.

Qu’est-ce que l’écume ?

L’écume est une mousse blanchâtre composée d’impuretés et de protéines qui remontent à la surface des bouillons et sauces lors de leur ébullition. Elle se forme notamment lors de la cuisson de viandes et d’os dans un bouillon.

Pourquoi écumer un bouillon ?

Il est recommandé d’écumer régulièrement un bouillon pour plusieurs raisons :

– Retirer les impuretés et particules indésirables pour obtenir un bouillon limpide et clair.
– Éliminer l’excès de graisse et de mousse pour un bouillon plus léger et digeste.
– Améliorer la limpidité et la saveur du bouillon en le clarifiant.

Utilisation de l’écumoire

L’écumoire à mailles est un des ustensiles japonais idéal pour écumer efficacement un bouillon :

– Sa forme arrondie et son manche long permettent d’atteindre facilement la surface du bouillon.
– Ses trous laissent passer le liquide tout en retenant l’écume et les impuretés.
– En inox, elle résiste bien à la chaleur et est facile à nettoyer.

Pour écumer, il suffit de passer délicatement l’écumoire à la surface du bouillon en effectuant des mouvements circulaires pour récupérer l’écume. Cette opération doit être répétée régulièrement pendant la cuisson.

 

Acheter en ligne

Ami jakushi

 

Passoire à miso et mélangeur à miso : Pour dissoudre la pâte de miso dans les soupes

Passoire à miso et mélangeur à miso
Passoire à miso et mélangeur à miso

Pour dissoudre correctement la pâte de miso dans les soupes, il est recommandé d’utiliser de l’eau filtrée plutôt que de l’eau du robinet. Voici les raisons principales :

Préserver les saveurs de la soupe miso

Le calcaire présent dans l’eau du robinet peut donner un arrière-goût amer à l’eau une fois chauffée, ce qui altérerait les saveurs délicates de la soupe miso. L’eau filtrée, exempte de calcaire et d’impuretés, permet de conserver tous les arômes subtils de cette soupe traditionnelle japonaise.

Faciliter la dissolution du miso

La pâte de miso se dissout mieux dans une eau douce et pure, sans odeur ni arrière-goût. L’eau filtrée offre ces qualités idéales pour une dissolution homogène du miso, évitant les grumeaux indésirables.

Pour filtrer l’eau du robinet, il est recommandé d’utiliser un filtre sur le robinet ou une carafe filtrante. Ces dispositifs de traitement de l’eau retiennent les éléments pouvant altérer le goût, offrant ainsi une eau limpide et savoureuse, parfaite pour la préparation d’une authentique soupe miso.

 

Acheter en ligne

Passoire à miso et mélangeur à miso

 

 

Zaru : Panier en bambou pour égoutter les nouilles ou les tempuras

Zaru - Panier en bambou pour égoutter les nouilles ou les tempuras
Zaru – Panier en bambou pour égoutter les nouilles ou les tempuras

Un zaru est un panier en bambou utilisé dans la cuisine japonaise pour égoutter et refroidir les nouilles ou les tempuras après la cuisson. Il sert d’assiette pour présenter ces aliments de manière traditionnelle, permettant à l’excédent d’eau de s’écouler à travers les tiges de bambou tressées.

Le zaru est particulièrement associé au service des soba (nouilles de sarrasin) froides, d’où le terme « zaru-soba ».

Caractéristiques

– Fabriqué en bambou tressé de manière serrée
– Forme ronde ou ovale avec un rebord légèrement surélevé
– Dimensions typiques : environ 20-25 cm de diamètre
– Permet l’égouttage et le refroidissement rapide des aliments chauds
– Utilisé pour servir les nouilles froides (soba, udon) et les tempuras

Le zaru fait partie des ustensiles japonais traditionnels de la cuisine japonaise, apprécié pour son aspect pratique et esthétique minimaliste en bambou naturel.

 

Acheter en ligne

Grand panier en bambou Zaru

 

Ustensiles Japonais : Dressage

Bols à ramen : Bols profonds pour servir les ramen et autres soupes de nouilles

Bol pour ramen
Bol pour ramen

Les bols à ramen sont des bols profonds et larges spécialement conçus pour servir les ramen, ces délicieuses soupes de nouilles japonaises. Voici les principales caractéristiques de ces bols adaptés :

Forme et taille

– Bols profonds d’environ 7-8 cm de hauteur et 21-22 cm de diamètre
– Forme large et ronde pour contenir les nouilles, le bouillon et les garnitures
– Bords hauts pour faciliter le transport sans renverser

Matériaux

– Généralement en céramique ou porcelaine japonaise de qualité
– Résistants à la chaleur pour contenir les soupes chaudes

Décorations

– Motifs traditionnels japonais : fleurs, paysages, traits de pinceau
– Couleurs classiques : bleu et blanc, noir et blanc
– Apportent une touche décorative et authentique à la présentation

Ces bols profonds permettent de bien mélanger les différents ingrédients des ramen (nouilles, bouillon, viandes, oeufs, légumes, etc.) et d’en profiter pleinement. Leur design typique japonais rend l’expérience encore plus agréable.

 

Acheter en ligne

Bols à ramen

 

Bols à sauces : Petits plats pour la sauce soja, le ponzu, etc.

Bols pour sauces japonaises
Bols pour sauces japonaises

Les bols à sauces sont de petits récipients utilisés pour servir des sauces comme la sauce soja, le ponzu ou d’autres condiments. Voici quelques informations clés sur ces bols :

– Ils sont généralement en céramique ou en porcelaine pour une meilleure présentation et pour éviter les odeurs.

– Leur taille est idéale pour tremper des aliments comme les sushis, les gyozas ou les légumes crus. Leur diamètre est d’environ 10-12 cm (4 pouces).

– Ils ont une forme peu profonde avec un rebord large pour faciliter le trempage.

– On les trouve souvent dans des couleurs sobres comme le blanc, le bleu ou avec des motifs japonais traditionnels.

– Le ponzu est une sauce japonaise composée de sauce soja, vinaigre de riz, agrumes (yuzu, sudachi) et parfois dashi. C’est un condiment idéal à servir dans ces petits bols.

– Outre le ponzu et la sauce soja, on peut y servir du vinaigre de riz pour les sushis, de la sauce teriyaki ou d’autres sauces asiatiques.

Donc ces bols à tremper sont un accessoire indispensable pour déguster correctement les plats japonais nécessitant un trempage dans une sauce. Leur design épuré met en valeur les sauces servies.

 

Acheter en ligne

Bols pour sauce

 

Set à saké : Carafe et tasses pour servir le saké

set à sake
set à sake

Un set à saké est un ensemble composé d’une carafe et de plusieurs tasses, conçu spécifiquement pour servir et déguster le saké, la boisson alcoolisée traditionnelle japonaise.

Composition d’un set à saké

Un set à saké typique comprend les éléments suivants :

– Une carafe (tokkuri) en céramique ou en verre pour contenir et verser le saké. Les carafes ont généralement une contenance d’environ 180 ml.

– Des tasses à saké (choko ou ochoko) en céramique ou en porcelaine, de petite taille (environ 30-60 ml). Un set contient habituellement 4 à 6 tasses.

– Éventuellement, un plateau en bois ou en céramique pour poser la carafe et les tasses.

Matériaux et styles

Les sets à saké sont souvent fabriqués dans des matériaux traditionnels japonais comme la céramique, la porcelaine ou le verre. Ils peuvent être décorés de motifs typiques comme des vagues, des fleurs de cerisier ou des paysages.

Les styles vont du sobre et minimaliste au très orné, reflétant l’artisanat japonais raffiné. Certains sets haut de gamme sont considérés comme des pièces d’art.

En résumé, un set à saké permet une dégustation authentique du saké, mettant en valeur la riche culture et les traditions artisanales japonaises.

 

Acheter en ligne

Set à saké

 

Jubako : Boîtes laquées empilées pour servir les aliments

Jubako boite à repas
Jubako boite à repas

Un jubako est un ensemble de boîtes à bento carrées empilées les unes sur les autres, traditionnellement utilisées au Japon pour servir les aliments.

Voici les principales caractéristiques d’un jubako :

– Ce sont des boîtes laquées, généralement en laque vermillon (rouge foncé) à l’intérieur.

– Elles sont conçues pour transporter et présenter des plats élaborés comme les osechi ryori (plats du Nouvel An) ou les bentō (repas à emporter).

– Un jubako comprend plusieurs niveaux de boîtes empilables, souvent trois ou quatre niveaux, permettant de séparer les différents aliments.

– Chaque boîte peut contenir des compartiments amovibles pour organiser les différents plats.

– Les jubako sont des objets artisanaux raffinés, fabriqués avec soin par des artisans spécialisés dans la laque.

– Leur conception empilable et leur finition laquée permettent de conserver les aliments au frais pendant le transport.

En résumé, les jubako sont des boîtes à bento de qualité supérieure, constituées de plusieurs niveaux laqués et compartimentés, idéales pour servir et transporter des repas traditionnels japonais élaborés.

 

Acheter en ligne

Jubako

 

Boîtes à bento : Boîtes à compartiments pour les repas à emporter

Boite à bento
Boite à bento

Les boîtes à bento sont des boîtes à compartiments spécialement conçues pour transporter des repas à emporter. Voici les principales caractéristiques de ces boîtes :

Compartiments séparés
Les boîtes à bento comportent généralement plusieurs compartiments séparés, permettant de ranger différents aliments sans les mélanger (plat principal, accompagnements, dessert, etc.) Cela facilite le transport et la présentation des repas.

Matériaux
– Plastique sans BPA, polypropylène (PP) ou autres matériaux alimentaires
– Bambou, bois ou matériaux naturels pour une option écologique
– Certaines sont micro-ondables et/ou passent au lave-vaisselle

Formats
– Différentes tailles et formes (rectangulaires, carrées, etc.) selon les besoins
– Boîtes avec couvercles hermétiques pour une meilleure conservation
– Modèles pliables et compacts pour faciliter le transport

Avantages
– Permettent d’emporter des repas équilibrés et variés grâce aux compartiments
– Réutilisables, donc plus écologiques que les emballages jetables
– Pratiques pour le travail, l’école, les pique-niques, etc.

En résumé, les boîtes à bento sont des solutions pratiques et respectueuses de l’environnement pour emporter ses repas tout en conservant les aliments séparés et au frais.

 

Acheter en ligne

monbento – MB Original

 

Bon appétit !

Pour toute question, remarque ou suggestion, n’hésitez pas à me contacter et me suivre sur Instagram 🙂

Je serais ravi d’échanger avec vous !

Si vous avez apprécié cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire en dessous 🙂

En effet, vos retours sont importants pour moi et me permettent de m’améliorer.

Enfin, si vous souhaitez me soutenir dans mes projets, vous pouvez me faire un don sur Buy me a coffee.

Chaque contribution, aussi petite soit-elle, est très appréciée et me permet de continuer à produire du contenu de qualité pour vous.

Merci d’avance ! 🙂



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *